100 fables de La Fontaine les plus célèbres-logo

100 fables de La Fontaine les plus célèbres

Jean de la Fontaine

Petits ou grands, nous avons tous en tête des fables de La Fontaine : « le corbeau et le renard », « la cigale et la fourmi », « la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf », « le chêne et le roseau », « le lièvre et la tortue » et tant d'autres. Chacune de ces fables est une petite histoire, avec des mots simples, et contient des vérités qui servent de leçons. Il y a un peu de nous, un peu des autres, un peu de tous, dans chacune des fables. Elles nous parlent, nous nous y reconnaissons. Elles croquent avec humour et finesse nos mœurs et nos faiblesses, nos travers et nos défauts, nos petites lâchetés comme nos grandes vanités. Les puissants qui nous gouvernent ne sont pas épargnés, tout autant que tout un chacun. Comme le dit si bien l'auteur, Jean de La Fontaine, « tout parle en mon ouvrage, et même les poissons, ce qu'ils disent s'adresse à tous tant que nous sommes ; je me sers d'animaux pour instruire les hommes ». La brièveté, cette simplicité magnifique, est l'âme du conte. La structure de chaque fable est simple : le récit, une description, un discours ou un dialogue, une action, une peinture des caractères, et la moralité. Les fables existent depuis la plus haute antiquité. Aujourd'hui encore, les fables de La Fontaine nous parlent par leur justesse et leur universalité. La Fontaine a réussi à faire entrer l'univers entier dans ses fables : « la nature entière, la nature morale et la nature physique, les animaux, les hommes, les femmes et les dieux, le ciel et la Terre, l'histoire et la mythologie, la politique, la religion, la philosophie ; c'est une ample comédie à cent actes divers ; on y trouve comme dans le drame, la mise en scène, le dialogue, les passions et les caractères ; c'est un miroir du monde sous une optique réduite, et tout ce qui intéresse l'homme vient s'y refléter ». Fénelon l'a pleuré a sa mort, en 1695, et s'est consolé ainsi : « Jean de La Fontaine vit tout entier dans ses immortels écrits, il appartient aux siècles modernes pour toujours. »

Petits ou grands, nous avons tous en tête des fables de La Fontaine : « le corbeau et le renard », « la cigale et la fourmi », « la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf », « le chêne et le roseau », « le lièvre et la tortue » et tant d'autres. Chacune de ces fables est une petite histoire, avec des mots simples, et contient des vérités qui servent de leçons. Il y a un peu de nous, un peu des autres, un peu de tous, dans chacune des fables. Elles nous parlent, nous nous y reconnaissons. Elles croquent avec humour et finesse nos mœurs et nos faiblesses, nos travers et nos défauts, nos petites lâchetés comme nos grandes vanités. Les puissants qui nous gouvernent ne sont pas épargnés, tout autant que tout un chacun. Comme le dit si bien l'auteur, Jean de La Fontaine, « tout parle en mon ouvrage, et même les poissons, ce qu'ils disent s'adresse à tous tant que nous sommes ; je me sers d'animaux pour instruire les hommes ». La brièveté, cette simplicité magnifique, est l'âme du conte. La structure de chaque fable est simple : le récit, une description, un discours ou un dialogue, une action, une peinture des caractères, et la moralité. Les fables existent depuis la plus haute antiquité. Aujourd'hui encore, les fables de La Fontaine nous parlent par leur justesse et leur universalité. La Fontaine a réussi à faire entrer l'univers entier dans ses fables : « la nature entière, la nature morale et la nature physique, les animaux, les hommes, les femmes et les dieux, le ciel et la Terre, l'histoire et la mythologie, la politique, la religion, la philosophie ; c'est une ample comédie à cent actes divers ; on y trouve comme dans le drame, la mise en scène, le dialogue, les passions et les caractères ; c'est un miroir du monde sous une optique réduite, et tout ce qui intéresse l'homme vient s'y refléter ». Fénelon l'a pleuré a sa mort, en 1695, et s'est consolé ainsi : « Jean de La Fontaine vit tout entier dans ses immortels écrits, il appartient aux siècles modernes pour toujours. »
More Information

Description:

Petits ou grands, nous avons tous en tête des fables de La Fontaine : « le corbeau et le renard », « la cigale et la fourmi », « la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf », « le chêne et le roseau », « le lièvre et la tortue » et tant d'autres. Chacune de ces fables est une petite histoire, avec des mots simples, et contient des vérités qui servent de leçons. Il y a un peu de nous, un peu des autres, un peu de tous, dans chacune des fables. Elles nous parlent, nous nous y reconnaissons. Elles croquent avec humour et finesse nos mœurs et nos faiblesses, nos travers et nos défauts, nos petites lâchetés comme nos grandes vanités. Les puissants qui nous gouvernent ne sont pas épargnés, tout autant que tout un chacun. Comme le dit si bien l'auteur, Jean de La Fontaine, « tout parle en mon ouvrage, et même les poissons, ce qu'ils disent s'adresse à tous tant que nous sommes ; je me sers d'animaux pour instruire les hommes ». La brièveté, cette simplicité magnifique, est l'âme du conte. La structure de chaque fable est simple : le récit, une description, un discours ou un dialogue, une action, une peinture des caractères, et la moralité. Les fables existent depuis la plus haute antiquité. Aujourd'hui encore, les fables de La Fontaine nous parlent par leur justesse et leur universalité. La Fontaine a réussi à faire entrer l'univers entier dans ses fables : « la nature entière, la nature morale et la nature physique, les animaux, les hommes, les femmes et les dieux, le ciel et la Terre, l'histoire et la mythologie, la politique, la religion, la philosophie ; c'est une ample comédie à cent actes divers ; on y trouve comme dans le drame, la mise en scène, le dialogue, les passions et les caractères ; c'est un miroir du monde sous une optique réduite, et tout ce qui intéresse l'homme vient s'y refléter ». Fénelon l'a pleuré a sa mort, en 1695, et s'est consolé ainsi : « Jean de La Fontaine vit tout entier dans ses immortels écrits, il appartient aux siècles modernes pour toujours. »

Language:

French

Narrators:

Valérie Théodore

Length:

2h 52m


Chapters

Chapter 1
Chapter 1

01:33


Chapter 2
Chapter 2

01:00


Chapter 3
Chapter 3

00:54


Chapter 4
Chapter 4

01:01


Chapter 5
Chapter 5

02:06


Chapter 6
Chapter 6

01:09


Chapter 7
Chapter 7

02:44


Chapter 8
Chapter 8

01:05


Chapter 9
Chapter 9

01:26


Chapter 10
Chapter 10

01:28


Chapter 11
Chapter 11

00:47


Chapter 12
Chapter 12

00:59


Chapter 13
Chapter 13

01:07


Chapter 14
Chapter 14

01:34


Chapter 15
Chapter 15

01:25


Chapter 16
Chapter 16

00:28


Chapter 17
Chapter 17

01:58


Chapter 18
Chapter 18

01:31


Chapter 19
Chapter 19

03:07


Chapter 20
Chapter 20

01:44


Chapter 21
Chapter 21

01:02


Chapter 22
Chapter 22

00:57


Chapter 23
Chapter 23

01:45


Chapter 24
Chapter 24

00:40


Chapter 25
Chapter 25

01:58


Chapter 26
Chapter 26

00:59


Chapter 27
Chapter 27

01:04


Chapter 28
Chapter 28

01:42


Chapter 29
Chapter 29

01:24


Chapter 30
Chapter 30

01:23


Chapter 31
Chapter 31

01:17


Chapter 32
Chapter 32

01:20


Chapter 33
Chapter 33

01:35


Chapter 34
Chapter 34

01:39


Chapter 35
Chapter 35

02:14


Chapter 36
Chapter 36

02:22


Chapter 37
Chapter 37

00:50


Chapter 38
Chapter 38

00:35


Chapter 39
Chapter 39

00:32


Chapter 40
Chapter 40

01:08


Chapter 41
Chapter 41

01:28


Chapter 42
Chapter 42

02:41


Chapter 43
Chapter 43

02:25


Chapter 44
Chapter 44

01:23


Chapter 45
Chapter 45

02:00


Chapter 46
Chapter 46

01:45


Chapter 47
Chapter 47

02:17


Chapter 48
Chapter 48

01:42


Chapter 49
Chapter 49

00:45


Chapter 50
Chapter 50

03:00


Chapter 51
Chapter 51

03:24


Chapter 52
Chapter 52

03:41


Chapter 53
Chapter 53

01:15


Chapter 54
Chapter 54

01:21


Chapter 55
Chapter 55

01:43


Chapter 56
Chapter 56

01:40


Chapter 57
Chapter 57

01:02


Chapter 58
Chapter 58

00:39


Chapter 59
Chapter 59

00:43


Chapter 60
Chapter 60

00:35


Chapter 61
Chapter 61

00:52


Chapter 62
Chapter 62

02:11


Chapter 63
Chapter 63

01:08


Chapter 64
Chapter 64

00:56


Chapter 65
Chapter 65

01:35


Chapter 66
Chapter 66

00:51


Chapter 67
Chapter 67

00:56


Chapter 68
Chapter 68

01:00


Chapter 69
Chapter 69

00:52


Chapter 70
Chapter 70

01:51


Chapter 71
Chapter 71

02:16


Chapter 72
Chapter 72

02:17


Chapter 73
Chapter 73

02:13


Chapter 74
Chapter 74

01:40


Chapter 75
Chapter 75

04:17


Chapter 76
Chapter 76

02:32


Chapter 77
Chapter 77

02:21


Chapter 78
Chapter 78

03:47


Chapter 79
Chapter 79

02:08


Chapter 80
Chapter 80

03:21


Chapter 81
Chapter 81

01:51


Chapter 82
Chapter 82

02:11


Chapter 83
Chapter 83

01:31


Chapter 84
Chapter 84

02:24


Chapter 85
Chapter 85

03:12


Chapter 86
Chapter 86

01:40


Chapter 87
Chapter 87

02:49


Chapter 88
Chapter 88

01:32


Chapter 89
Chapter 89

01:53


Chapter 90
Chapter 90

02:43


Chapter 91
Chapter 91

04:07


Chapter 92
Chapter 92

01:42


Chapter 93
Chapter 93

01:43


Chapter 94
Chapter 94

01:41


Chapter 95
Chapter 95

03:52


Chapter 96
Chapter 96

01:34


Chapter 97
Chapter 97

01:50


Chapter 98
Chapter 98

01:59


Chapter 99
Chapter 99

01:06


Chapter 100
Chapter 100

01:10