Jacques Bonnaffé lit la poésie-logo

Jacques Bonnaffé lit la poésie

Radio France

Du lundi au jeudi, 5 minutes de lecture par Jacques Bonnaffé avec un poète différent chaque jour.

Du lundi au jeudi, 5 minutes de lecture par Jacques Bonnaffé avec un poète différent chaque jour.
More Information

Location:

France

Description:

Du lundi au jeudi, 5 minutes de lecture par Jacques Bonnaffé avec un poète différent chaque jour.

Language:

French


Episodes

Abdelatif Laâbi : L’espoir acharné (4/4) : J’atteste !

10/18/2018
More
durée : 00:03:27 - Jacques Bonnaffé lit la poésie - par : Jacques Bonnaffé - Un refus répété de ne pas être dans le moule civique et religieux et n’avoir aucune appartenance autre qu’à la fraternité humaine. « J’atteste", en espérance de dispersion. - réalisé par : Manoushak Fashahi

Duration:00:03:27

Abdelatif Laâbi : L’espoir acharné (3/4) : Abdelatif désir

10/17/2018
More
durée : 00:03:59 - Jacques Bonnaffé lit la poésie - par : Jacques Bonnaffé - Abdellatif Laâbi, né à Fès en 1942, est un poète, écrivain et traducteur marocain. Il a fondé en 1966 la revue Souffles qui jouera un rôle considérable dans le renouvellement culturel au Maghreb. - réalisé par : Manoushak Fashahi

Duration:00:03:58

Abdelatif Laâbi : L’espoir acharné (2/4) : sans fin lire Laâbi

10/16/2018
More
durée : 00:03:33 - Jacques Bonnaffé lit la poésie - par : Jacques Bonnaffé - Il fallait/il faudra revenir à Abdellatif Laâbi, comment il fut témoin d’évolutions durement acquises, des audaces du combat. Contre l’obscurité des murs et ce qu’il sait de la soif des mots. - réalisé par : Manoushak Fashahi

Duration:00:03:32

Abdelatif Laâbi : L’espoir acharné (1/4) : la rage ta page

10/15/2018
More
durée : 00:03:17 - Jacques Bonnaffé lit la poésie - par : Jacques Bonnaffé - En saisissant « L’espoir à l’arraché », nous vient cette pensée d’un recommencement. Abdelatif Laâbi nous livre l’hypothèse d’un regain perpétuel. - réalisé par : Manoushak Fashahi

Duration:00:03:16

Ma tristesse est tranquille - Fernando Pessoa (4/4) : le Tage n'est pas la rivière qui traverse mon village.

10/11/2018
More
durée : 00:03:27 - Jacques Bonnaffé lit la poésie - par : Jacques Bonnaffé - Le Tage est plus beau que la rivière qui traverse mon village / Mais le Tage n'est pas plus beau que la rivière qui traverse mon village, / Parce que le Tage n'est pas la rivière qui traverse mon village. - réalisé par : Manoushak Fashahi

Duration:00:03:27

Ma tristesse est tranquille - Fernando Pessoa (3/4) : je ne m’occupe pas des rimes.

10/10/2018
More
durée : 00:03:14 - Jacques Bonnaffé lit la poésie - par : Jacques Bonnaffé - Je pense par les yeux et par les oreilles / Je pense par les mains et par les pieds / Je pense par le nez et par la bouche. - réalisé par : Manoushak Fashahi

Duration:00:03:14

Ma tristesse est tranquille - Fernando Pessoa (2/4) : Une fleur aurait-elle de la beauté?

10/9/2018
More
durée : 00:03:18 - Jacques Bonnaffé lit la poésie - par : Jacques Bonnaffé - Si parfois je dis que les fleurs sourient / Et s'il m'arrive de dire que les rivières chantent, /Ce n'est pas que je pense qu'il y a des sourires dans les fleurs / Ni des chansons dans le courant des rivières... - réalisé par : Manoushak Fashahi

Duration:00:03:17

Ma tristesse est tranquille - Fernando Pessoa (1/4) : Etre poète n'est pas mon ambition. C'est ma façon à moi d'être seul.

10/8/2018
More
durée : 00:03:43 - Jacques Bonnaffé lit la poésie - par : Jacques Bonnaffé - Le gardeur de troupeaux est l’œuvre majeure d’Alberto Caeiro, le maître naturaliste des hétéronymes inventés par Fernando Pessoa. Berger imaginaire qui mène le troupeau de ses idées. - réalisé par : Manoushak Fashahi

Duration:00:03:42

Wislawa Szymborska - Du désenchantement heureux (4/4) : Fin et début

10/4/2018
More
durée : 00:03:46 - Jacques Bonnaffé lit la poésie - par : Jacques Bonnaffé - En refermant sa semaine, le lecteur se dit qu’il n’est pas mécontent de la révélation Szymborska, ouvrant à la fois sur une pensée et un monde oratoire qu’il faut approcher avec tact et joie. - réalisé par : Manoushak Fashahi

Duration:00:03:45

Wislawa Szymborska - Du désenchantement heureux (3/4) : sur les soirées poésie (avec ou sans)

10/3/2018
More
durée : 00:03:45 - Jacques Bonnaffé lit la poésie - par : Jacques Bonnaffé - Vu d’une estrade d’abord, ce 3e jour se chantonnera sur l’« Étonnement » et une réflexion-description de l’âme selon Szymborska. - réalisé par : Manoushak Fashahi

Duration:00:03:44

Wislawa Szymborska - Du désenchantement heureux (2/4) : la vie est belle, pas trop vite

10/2/2018
More
durée : 00:03:48 - Jacques Bonnaffé lit la poésie - par : Jacques Bonnaffé - « Allegro ma non troppo » (1972) pourrait à sa façon donner signature d’un style simple, trop simple et vertigineux, où Wislawa fabrique cette ironie si personnelle. - réalisé par : Manoushak Fashahi

Duration:00:03:48

Wislawa Szymborska - Du désenchantement heureux (1/4) : le cas où

10/1/2018
More
durée : 00:03:41 - Jacques Bonnaffé lit la poésie - par : Jacques Bonnaffé - Elle tardait à nous parvenir, Wisława Szymborska prix Nobel polonaise de 1996 est désormais rassemblée sous ce titre « de la mort sans exagérer », en poche Gallimard. - réalisé par : Manoushak Fashahi

Duration:00:03:40

Sonneur des poètes (4/4) : Frères migrants

9/27/2018
More
durée : 00:03:34 - Jacques Bonnaffé lit la poésie - par : Jacques Bonnaffé - Retour aux « Cent mots de la poésie » de Jean-Michel Maulpoix pour présenter le mot Poème. Enchainé sur un récent textes de Michel Deguy, Frères Mourants, établi en « translatio » de la balade des Pendus de François Villon. - réalisé par : Manoushak Fashahi

Duration:00:03:34

Sonneur des poètes (3/4) : Francis Ponge sans pesticides

9/26/2018
More
durée : 00:03:42 - Jacques Bonnaffé lit la poésie - par : Jacques Bonnaffé - "La Fabrique du pré » de Ponge est une parfaite introduction à cette nature autre, résolument coupée des magnificences du romantisme. - réalisé par : Manoushak Fashahi

Duration:00:03:42

Sonneur des poètes (2/4) : Songe : Pierre-Jean Jouve

9/25/2018
More
durée : 00:03:39 - Jacques Bonnaffé lit la poésie - par : Jacques Bonnaffé - Quand il publie Mystérieuses Noces en 1928, Jouve précise dans une postface qu'il renie toute son œuvre antérieure à 1925. Il a divorcé, une « vita nuova » commence. - réalisé par : Manoushak Fashahi

Duration:00:03:39

Sonneur des poètes (1/4) : le Déshonneur des poètes

9/24/2018
More
durée : 00:03:53 - Jacques Bonnaffé lit la poésie - par : Jacques Bonnaffé - Extrait du texte de Benjamin Péret (le déshonneur des poètes - 1945) poète surréaliste, ami de Breton, réagissant à la publication de «l’Honneur des poètes» poèmes publiés clandestinement à Paris pendant l'occupation nazie. - réalisé par : Manoushak Fashahi

Duration:00:03:52

L’UNIQUE SENTIMENT (4/4) : Ecrire pour t’aimer

6/28/2018
More
durée : 00:03:47 - Jacques Bonnaffé lit la poésie - par : Jacques Bonnaffé - Ce poème de 84 adressé à S.B dit à la fois l’enivrement d’une déclaration et l’impossibilité, la maladresse contenue dans cette intention insurmontable. Il est augmenté de pages au présent - réalisé par : Manoushak Fashahi

Duration:00:03:46

L’UNIQUE SENTIMENT (3/4) : oh mbo pourquoi, mbo

6/27/2018
More
durée : 00:03:14 - Jacques Bonnaffé lit la poésie - par : Jacques Bonnaffé - Retour à Gérard Haller pour une litanie minutieuse, encyclopédique ou voluptueuse de la nomination : liste des foudroyés, des espèces disparues, donnée ce jour dans un extrait qui rend peu compte d’un effet de vertige feutré contenu dans la longueur de l’ensemble. - réalisé par : Manoushak Fashahi

Duration:00:03:14

L’UNIQUE SENTIMENT (2/4) : L’ange nu

6/26/2018
More
durée : 00:03:35 - Jacques Bonnaffé lit la poésie - par : Jacques Bonnaffé - "GÉRARD HALLER est le nom clair et mélodieux d’une voix discrète dans la mêlée polyphonique ou dans le tohu-bohu des poèmes. Il a déjà publié, il y a quelques années, sa voix n’a pas changé" (Jean-Luc Nancy, philosophe) - réalisé par : Manoushak Fashahi

Duration:00:03:34

Semaine clôture : L’UNIQUE SENTIMENT (1/4) : le grand unique sentiment

6/25/2018
More
durée : 00:03:30 - Jacques Bonnaffé lit la poésie - par : Jacques Bonnaffé - Gérard Haller écrit ici plusieurs itinéraires méditatifs en partant de peintures ou de photographies. Nous découpons un peu le premier chapitre, qui part d’un tableau de Kupka (1908 - la petite fille au ballon.) - réalisé par : Manoushak Fashahi

Duration:00:03:29