Lyncée - Juste pour voir - Poésie si je veux-logo

Lyncée - Juste pour voir - Poésie si je veux

Poetry >

Poésie visionnaire, à l’instantané, par delà la vision ; indispensable puisque inutile !

Poésie visionnaire, à l’instantané, par delà la vision ; indispensable puisque inutile !
More Information

Location:

France

Description:

Poésie visionnaire, à l’instantané, par delà la vision ; indispensable puisque inutile !

Language:

French


Episodes

Le Temps me Presse

10/16/2018
More
Le Temps me Presse Il est des dispositions où le temps me presse… Les yeux fermés, à une terrasse, à la plage, ou n'importe où d'ailleurs… le cœur libre et ouvert ; plein d'amour et de désir de vivre. écrit le 20 février 2017, modifié le 12 septembre 2018 enregistré le 11 et monté le 30 septembre 2018

Duration:00:00:44

Marcher

10/9/2018
More
Marcher Marcher sur le fil de la délivrance Courir à la lumière Survoler mon ennui Parler un peu Et puis aller Dormir. Certainement le plus ancien enregistrement d'un poème avec ma voix. Jamais monté à l'époque et à partir d'une prise de son épouvantable, voici ce que ça a pu donner aujourd'hui avec 3 heures de recherches pour 9 secondes à vous livrer. écrit le 12 septembre 1997, correction du 28 septembre 2018 avec ce qui ressemblerait bien à un lapsus (fils au lieu de fil ;-p enregistré le...

Duration:00:00:16

Il Était une Victime

10/2/2018
More
Il Était une Victime Extraction et dissociation du minerai de l'enfer de la triangulation cyclique Bourreau - sauveur - victime, par fissure libératrice de l'amour de l'enfant en l'adulte. Je laisse le reste aux spécialistes de ces questions. Il Était une Victime Pauvre enfant devenue femme Belle femme encore pauvre enfant […] >HR /> écrit le 25 juillet et corrigé le 15 septembre 2018 enregistré le 15 et monté le 28 septembre 2018

Duration:00:06:00

non titré

9/24/2018
More
Boum Du cœur Convulsions, Agité, le corps Course folle de ton, Âme. Sous le vol du démon Libéré du corps Extinction : Tu meurs Ouf ! écrit entre l'automne 1992 et la fin de l'année 1995 enregistré en 1998 avec la voix de Jean-Luc Beaujault et, monté le 1er juillet 2018 en format numérique

Duration:00:00:29

Croque-Amour

9/18/2018
More
Croque-Amour Portrait saisissant parmi ceux que l'amour donne à croquer en poésie. écrit le 23 juin et modifié le 15 septembre 2018 enregistré le 15 et monté le 17 septembre 2018 slamé le 28/09/2018 au café des Pangolins à Nantes avec l'association Appelle-moi Poésie (site) ou sur FB

Duration:00:01:06

Portraits Clichés -Lumières Aveugles

9/10/2018
More
Portraits Clichés -Lumières Aveugles Portraits alignés pour une exécution en règle. Aux mortes saisons de la conscience des hommes comme aux rendez-vous du connu qu'on ignore. Le soleil soufflé par le vent comme une bougie par le vœux d'un enfant […] Une forte contagion et pas de rémission écrit le 29 novembre 1998, dernière correction le 11 septembre 2018 extrait du recueil Quand on Essore des Ombres, qui n'a jamais été publié Enregistré le 11 septembre 2018 et monté le même jour

Duration:00:01:47

Heureuse Dépression

9/4/2018
More
Heureuse Dépression La précocité peut toujours présenter de bons aspects ; la dépression ne fait pas exception ! Illustration… En réponse toute interne, après avoir accueilli les larmes d'une amie pas si novice pourtant… Sans omettre un brin de dérision. écrit le 22 octobre 2016, modifié le 4 décembre 2016 enregistré le 17/07/2018 et monté le 03/09/2018

Duration:00:01:18

Une Autre Gare

8/28/2018
More
Une Autre Gare Sans son TCHOU-TCHOU, ni son Pschitt, Assise sur la moleskine, J'avance de plus en plus vit'. Tu sais c'qu'è t'dit la gamine : Humm !! J'tenais mes rêves au fond de mon blouson Les poings serrés, jamais ne s'envoleront Je les avais oubliés, mais demain, Demain, peut-être... Ferm' les yeux, trois, deux, un Et c'est déjà demain écrit avant 1996, dernière correction 11 septembre 2018 enregistré par Jean-Luc Beaujau en 1998 et monté le 1er juillet 2018 en format numérique

Duration:00:00:47

Buvard

8/21/2018
More
Buvard Mêlés dans les méandres crépusculaires des tourments alizés de ta nébuleuse mosaïque en ruine, mes rêves t'ont noyé sous un flot de brume tout au bout de la rue. C'est au détour de celle-ci que je me vis m'égarer devant la vitrine d'un marchand d'incertitudes, sur laquelle il y avait écrit : "- 50% sur tous les articles damnés". Je n'ai pas résisté longtemps au crucifix décapsuleur sur lequel Jésus s'tapait un rail d'enfer ! C'est en revenant d'Eldorado que je t'ai retrouvée frêlement...

Duration:00:09:12

On Fera l’Amour Quand On Sera Vieux

8/13/2018
More
Ce poème pose la question essentiel "Pourquoi attendre pour aimer ?" On fera l’amour quand on sera vieux Est-ce en ces temps annoncés tant qu’incertains Où nos peaux de terres alanguies, à nos yeux De bois, déjà devenus vieux, à nos mains D’alliages moins résilients, de mille autres parfums Sous nos nez aguerris, nous offriront- Elles toujours les attraits des pulsions d’hier Des toujours d’aujourd’hui, des envies que l’on Vive les lendemains qui chantent ? entières… Que nous aurons envie de...

Duration:00:00:48

Ça va Chialer dans la Chaumière

8/7/2018
More
Ça va Chialer dans la Chaumière Expression incarnée d'émotions multiples pour un même sentiment, aux vécus tumultueux sur un cap qui s'impose à l'heure qui en impose. Ce poème trouve dans sa proposition sonore, une offre plus riche en partage. Privilégiez une écoute au casque ou avec un appareil permettant une réelle stéréophonie pour en tirer le meilleur. écrit le 24 novembre 2016 et modifié le 18 février 2017 enregistré les 9 et 11 juillet 2018 et monté le 03 août 2018

Duration:00:02:58

Cocktail

7/31/2018
More
Cocktail Ton corps balance tes sens, au bord de la terrasse, Mon cœur, cadence des sens, rêve de briser la glace, A pas de loup, m'avance. Tu te retournes, hélas ! Mon cœur appelle tes sens. Tu te noies dans la masse ! Il faut qu'elle m'aime pourtant ! Voilà je bois la tasse. Il faut qu'elle m'aime bon sang, avant que je n'lui fasse Mal. A corps et à sang ! Que nos deux corps s'enlaçant, Le sien pense en silence : "Dieu qu'il trépasse !", et me trans- Perse de part en part, de sa lance de...

Duration:00:01:07

Impromptu d’été – juillet 2018

7/24/2018
More
Impromptu du 11 juillet 2018 Au bord de chialer pour répéter comme Ça va Chialer dans la Chaumière, Lyncée prend un brin de recul avant de s’élancer vers celles de toutes les prises qui seront finalement celles, dont une sera retenue pour la proposition mise en partage ici. Observation de soi, dérision encourageante, interrogation de la création dans un rapport d’universalité, Lyncée dans certaines de ces facettes assurément les moins souvent données à zentendre. Impromptu avant un dernier...

Duration:00:09:33

J’ai très Envie de Prendre une Douche Chez Toi

7/17/2018
More
J'ai très Envie de Prendre une Douche Chez Toi Déclaration d'amour à peine déguisée où le désir est présent autant que tût dans l'annonce de l'envie. enregistré le 24 octobre 2017 sur smartphone ; en l'état pour l’authenticité, avec juste un peu de traitement audio

Duration:00:01:07

Jim M.

7/10/2018
More
Jim M. Sous ses cheveux longs, s'entretint sa peur, Aujourd'hui son nom dégonde mon cœur Aux sifflets saisissants des serpents de Satan, Je remonte le temps, et m'avance en chantant. Ami du Mescal, abri de la Mort, A vaincu l'espoir banni de son corps. Il n'a que peu souri, mais ses vers font de lui Un Gourou sans doctrine ; des vers pour être libre écrit le 11 janvier 1994 enregistré par jean-Luc Beaujau en 1998 et monté le 1er juillet 2018

Duration:00:00:48

Bapu est Mort

7/3/2018
More
Bapu est mort Lolenne, accroche-moi ; tous les serpents du Roi Simulent les Sirènes. Si les cinglants sifflets, Sur l'âme Si pâle, de ma frêle carapace, Terrassent ma carcasse. Elle se fracasse trépasse, En un plongeon d'enclume ; éclaboussures d'écumes Arrivées en pâture, au pied des bois du Roi. Il ne m'a jamais vu, mais ses soldats m'ont eu. --- pour savoir de qui il s'agit ---- La version originale comportait une faute que l'éditeur n'a pas relevé et que mon ignorance avait couché en...

Duration:00:00:42

États aux Quatre Temps

7/2/2018
More
C'est un peu les 4 saisons ; en pas pareil… États aux Quatre Temps Voici venu le temps des primes fleurs Voici venu celui des derniers pleurs Celui des senteurs fraîchement délivrées, Quand tout en douceur pointe un soleil cuivré. Les bourgeons frémissent Sous les harmoniques de la grande harpe. Mes entrailles y cicatrisent En épongeant les glaces qui s'égouttent. Liberté salutaire, je te retrouve Comme je t'ai laissée hier, entière, malgré Les coups de baïonnettes et les tirs d'artillerie....

Duration:00:05:32

À trop Tenter le Diable…

6/9/2018
More
À trop Tenter le Diable… Instantané de la projection depuis le sémaphore de l'amour à l'extraordinaire histoire d'une histoire ordinaire. Ce poème est un sonnet d'une versification à peu près classique. écrit le 17 novembre 2016 enregistré le 05 juin et monté le 08 juin 2018

Duration:00:02:00

L’Amour à Fleur de Danse

5/31/2018
More
L'Amour à Fleur de Danse Introspection du désir dans la pulsation des amants échoués sur la grève. Encore une vague en corps ; qu'ils s'aiment Je recherche pour ce poème, des interprètes hommes et femmes pour d'autres propositions sonorisées... Contactez-moi si vous souhaitez en être. L’Amour à Fleur de Danse J’aime l’amour à fleurs, l’amour à bouches, L’amour en accroche-cœurs, l’amour qui touche Baigner dans nos senteurs quand plus rien ne bouge Poser la tête à fleur du ventre où je...

Duration:00:01:20

Mieux cerner la poésie de Lyncée avec des éléments biographiques

5/3/2018
More
Révisions sur la page MAIS QUI EST LYNCÉE ?. Un progrès dans cette découverte grâce au balado bien que de piètre qualité mais qui, nous en apprend tout de même… Un bonus pour les enquêteurs que vous êtes ! Un grand amusement pour moi…

Duration:00:01:06