Réservoir Rock-logo

Réservoir Rock

RFI France

Chaque mois, Christophe Paget ouvre les portes de sa discothèque rock (blues, soul, folk…). A partir de ses morceaux favoris, il raconte ces chanteurs et groupes qui ont touché des générations d’amoureux de la musique et continuent de changer des vies.

Chaque mois, Christophe Paget ouvre les portes de sa discothèque rock (blues, soul, folk…). A partir de ses morceaux favoris, il raconte ces chanteurs et groupes qui ont touché des générations d’amoureux de la musique et continuent de changer des vies.
More Information

Location:

France

Networks:

RFI France

Description:

Chaque mois, Christophe Paget ouvre les portes de sa discothèque rock (blues, soul, folk…). A partir de ses morceaux favoris, il raconte ces chanteurs et groupes qui ont touché des générations d’amoureux de la musique et continuent de changer des vies.

Language:

French


Episodes

Episode 17: «My Generation», The Who (1965)

4/6/2018
More
Où l'on constate qu'il n'est pas nécessaire d'avoir un nom très sophistiqué pour marquer sa génération... Les Qui ? Références du morceau : My Generation, The Who (composition Pete Townshend), album My Generation (1965) Quelques liens vers des morceaux incontournables des Who : - I Can’t Explain, version en concert (1970), version studio sur le single I Can’t Explain 1964 (Etats-Unis) et 1965 (Royaume-Uni) - A Quick One While He’s Away, version en concert tirée de Rolling Stones : Rock and...

Duration:00:06:17

Episode 16: «Stay Clean», Motörhead live «No Sleep ‘Til Hammersmith» (1981)

2/23/2018
More
Où l’on apprend que le Gengis Khan du rock s’appelle Lemmy. Références du morceau : Stay Clean, Motörhead (composition Lemmy Kilmister, «Fast» Eddie Clarke, Phil «Philthy Animal» Taylor), version studio sur l’album Bomber (1979). Quelques liens vers des morceaux incontournables de Motörhead : - Overkill, album Overkill (1979) - Metropolis, album live No Sleep ‘Til Hammersmith (1981), version studio sur l’album Overkill (1979) - Dead Men Tell No Tales, album Bomber (1979) - Ace of Spades,...

Duration:00:05:29

Episode 15: "Everything In Its Right Place", Radiohead (2000)

1/27/2018
More
Où l’on constate que le rock dure 10 ans (en gros). Références du morceau : Everything In Its Right Place, Radiohead (composition Thom Yorke), album OK Computer (1997). Quelques liens vers des morceaux incontournables de Radiohead : - Creep, live, version studio album Pablo Honey (1992) - Paranoid Android, album OK Computer (1997) - No Surprises, album OK Computer (1997) - Idioteque, album Kid A (2000) - Like Spinning Plates, live (2003), version studio sur l’album Amnesiac (2001) - There...

Duration:00:06:01

Episode 14: Break On Through (To The Other Side)", The Doors (1967)

12/30/2017
More
Où l’on parle de Tino Rossi, mais pas que. Références du morceau : «Break on through (to the other side)», The Doors (composition John Densmore, Robby Krieger, Ray Manzarek, Jim Morrison), album The Doors (1967). Quelques liens vers des morceaux incontournables des Doors : - «Who do you love», reprise du morceau de Bo Diddley sur l’album en concert Absolutely Live (1970) - «Light My Fire», album en concert Alive she cried (1983), version studio sur l’album The Doors (1967) - «The End»,...

Duration:00:05:00

Episode 13: «Venus in Furs», The Velvet Underground and Nico (1967)

12/1/2017
More
Où l’on constate que c’est dans les pots les plus bizarres que l’on fait les soupes les plus étranges. Références du morceau : Venus In Furs, The Velvet Underground (composition Lou Reed), album The Velvet Undergound and Nico (1967). Quelques liens vers des morceaux incontournables du Velvet Underground : - All Tomorrow’s Parties, album The Velvet Underground and Nico (1967) - I’m Waiting for the Man, album The Velvet Underground and Nico (1967) - Heroin, album The Velvet Underground and...

Duration:00:07:13

Episode 12: «Primary», The Cure (1981)

11/3/2017
More
Où l’on constate que les goûts vestimentaires peuvent être inversement proportionnels au talent. Références du morceau : Primary, The Cure (composition Simon Gallup, Robert Smith, Lol Tolhurst), album Faith (1981). Quelques liens vers des morceaux incontournables de The Cure : - Boys Don’t Cry, album Three Imaginary Boys (1979) - A Forest, live album Concert (1984), version studio sur l’album Seventeen Seconds (1980) - Charlotte Sometimes, live album Concert (1984), version studio sur...

Duration:00:06:47

Episode 11: «Land», Patti Smith (1975)

10/6/2017
More
Où l’on parle d’une femme, et quelle femme, et c’est pas trop tôt. Références du morceau : Land, Patti Smith (composition Smith, Chris Kenner, Fats Domino), album Horses (1975). Quelques liens vers des morceaux incontournables de Patti Smith : - Land, live, version studio sur l’album Horses (1975) - Free Money, album Horses (1975) - Gloria, live, version studio sur l’album Horses (1975) - Frederic, live, version studio sur l’album Wave (1979) - Boy Cried Wolf, live, sur la compilation Land...

Duration:00:11:43

Episode 10: «I'm Your Man», Leonard Cohen (1994)

9/8/2017
More
Où l’on constate que Leonard Cohen est grand... Références du morceau : « I’m Your Man », Leonard Cohen (composition Leonard Cohen), album Cohen Live : Leonard Cohen in Concert (1994), version studio sur l’album I’m Your Man (1988). Quelques liens vers des morceaux incontournables de Leonard Cohen : « Suzanne », album Songs of Leonard Cohen (1967) « Avalanche », album Songs of Love and Hate (1971) « Is That What You Wanted », album New skin for the Old Ceremony (1974) « Who by Fire »,...

Duration:00:07:44

Episode 9: «Wild Is The Wind», David Bowie (1976)

6/30/2017
More
Où l’on en apprend plus sur les dangers du régime lait-poivrons rouges. Références du morceau : «Wild Is The Wind», David Bowie (composition Ned Washington), album Station to Station (1976). Quelques liens vers des morceaux incontournables de David Bowie : «Space Oddity» sur l’album Space Oddity (1969) «Ziggy Stardust» sur l’album The Rise and Fall of Ziggy Stardust and The spiders from Mars (1972) «Aladdin Sane» sur l’album Aladdin Sane (1973) « Station to Station » sur l’album Station to...

Duration:00:07:56

Episode 8: «Down on the Street», The Stooges (1970)

6/2/2017
More
Où l’on apprend que le beurre de cacahuète préfigure l’épingle à nourrice ! Références du morceau : «Down on the Street», The Stooges (composition Dave Alexander, Ron Asheton, Scott Asheton, Iggy Pop), album Funhouse (1970). Quelques liens vers des morceaux incontournables des Stooges : - Les Stooges au Festival Pop de Cincinnati, 1970 - «I Wanna Be Your Dog», sur l’album The Stooges (1969) - «No Fun», sur l’album The Stooges (1969) - «1969» sur l’album The Stooges (1969) - «TV Eye», sur...

Duration:00:05:45

Episode 7 : «Good Times Bad Times», Led Zeppelin (1969)

5/5/2017
More
Où l’on apprend que tout le hard rock que j’aime, il vient de là il vient du blues. Références du morceau : «Good times Bad Times», Led Zeppelin (composition Jimmy Page, John Paul Jones, John Bonham, Robert Plant), album Led Zeppelin (1969). Quelques liens vers des morceaux incontournables de Led Zeppelin: - «Babe, I’m Gonna Leave You» sur l’album Led Zeppelin (1969) - «Whole Lotta Love» sur l’album Led Zeppelin II (1969) - «Immigrant Song» sur l’album Led Zeppelin III (1970) - «Since I’ve...

Duration:00:05:12

Episode 6: «Carol», Chuck Berry (1958)

4/8/2017
More
Où l’on apprend que si Beethoven n’avait pas été sourd, il aurait fait la Duck Walk sur la Route 66 avec Carol, Maybellene et Johnny (B. Goode). Références du morceau : « Carol », Chuck Berry (composition Chuck Berry), album Chuck Berry is on Top (1959). Quelques liens vers des morceaux incontournables de Chuck Berry : - «Reelin’ and Rockin’», album One Dozen Berrys, 1958 - «Sweet Little Sixteen», album One Dozen Berrys, 1958 - «Johnny B. Goode», Live At The Toronto Peace Festival 1969,...

Duration:00:05:01

Episode 5: «Paint It Black», the Rolling Stones live Flashpoint (1991)

3/11/2017
More
Où l’on découvre que dans les années 60, il fallait une bonne assurance dentaire avant d’aller voir les Stones. Références du morceau : «Paint it Black», The Rolling Stones (composition Mick Jagger, Keith Richards). Quelques liens vers des morceaux incontournables des Stones : - «Paint It Black», version live Flashpoint (1991), version studio sur l’album Aftermath (1966) - «Jumpin’ Jack Flash», simple de 1968 - «Sympathy for the Devil», live 1969, version studio sur l’album Beggars Banquet...

Duration:00:07:06

Episode 4: «It’s a Long Way to the Top (If You Wanna Rock and Roll)», AC/DC

2/10/2017
More
Où l’on apprend que la cornemuse est un élément essentiel du hard rock, tout comme les culottes de velours... Références du morceau : « It’s a Long Way to the Top (If You Wanna Rock and Roll) », AC/DC ( composition : Angus Young – Malcolm Young). Quelques liens vers des morceaux incontournables d’AC/DC : - « It’s a Long Way to the Top (If You Wanna Rock and Roll) », en version longue sur l’album australien T.N.T (1975), puis en version courte sur l’album international High Voltage (1976) -...

Duration:00:06:00

Episode 3: «Blind Willie McTell», Bob Dylan (1983)

1/6/2017
More
Où l’on hésite : Bob Dylan est-il une tête de mule, une tête de pioche ?... Une tête de plume en tous cas. Références du morceau : « Blind Willie McTell », Bob Dylan, coffret The Bootleg Series volumes 1-3 (rare and unreleased) 1961-1991. Quelques liens vers des morceaux incontournables de Bob Dylan : « Blind Willie McTell », version complète (1983) « Subterranean Homesick Blues », album Bringing It All Back Home (1965) « I Want You », album Blonde on Blonde (1966) « Tangled up in Blue »,...

Duration:00:06:51

Episode 2: «Soul sacrifice», Santana live à Woodstock (1969)

12/16/2016
More
Où l’on apprend que si Bob Dylan avait habité la Pennsylvanie, le festival de Woodstock aurait pu être celui de Punxsutawney, et qu’une guitare électrique peut avoir ce côté reptilien qu’on ne lui soupçonnerait pas. Références du morceau : « Soul sacrifice », Santana (composition David Brown – Marcus Malone – Gregg Rolie – Carlos Santana), album live Woodstock, music from the original soundtrack and more (1970). Quelques liens vers des morceaux incontournables de Santana : « Jingo », album...

Duration:00:06:38

Episode 1: «While my guitar gently weeps», The Beatles (1968)

11/18/2016
More
Où l’on apprend que le solo de guitare le plus connu de l’histoire des Beatles n’est pas joué par un des Scarabées, et que, même au sein des petits gars de Liverpool, il était parfois difficile de se faire entendre… Références du morceau : « While my guitar gently weeps », The Beatles (composition George Harrison), sur l’album The Beatles (1968). Quelques autres morceaux des Beatles avant l’album blanc, de son vrai nom The Beatles (1968) : « I feel fine », simple de 1964 « Norwegian wood...

Duration:00:07:17

Try Premium for 30 days

Live games for all NFL, MLB, NBA, & NHL teams
Commercial-Free Music
No Display Ads